L’ULC demande un renforcement supplémentaire du pouvoir d’achat !


L’ULC demande un renforcement supplémentaire du pouvoir d’achat !

Comme il vient d’être confirmé par EUROSTAT, le Luxembourg est actuellement le pays le plus cher de l’Union européenne.

Certes, la récente réforme fiscale avait pour objectif de renforcer la justice sociale et le pouvoir d’achat en 2017. Or, en analysant les derniers chiffres d’EUROSTAT, on ne tardera pas à constater que le Luxembourg est classé pays le plus cher de l’UE.

C’est notamment dans la catégorie « logement, électricité, gaz et eau » que le Luxembourg, dépasse avec 63 % la moyenne de l’UE.

Selon EUROSTAT, le niveau des prix dépassait la moyenne européenne au total de 41 % en 2017.

Depuis des années, et non seulement dans sa liste de revendications adressée aux partis politiques en juillet 2018, l’ULC demande des mesures concrètes et efficaces en vue de la création de logements abordables, et ce tant pour l’achat de logements en propriété que pour les logements locatifs.

Dans le cadre de sa liste de revendications, l’ULC demande en plus un renforcement du pouvoir d’achat à travers l’adaptation du barème de l’impôt en fonction de l’évolution de l’inflation, ainsi qu’une réduction de la charge fiscale pour les classes d’impôt 1 et 1A, voire la suppression de la classe d’impôt 1A. De plus, l’ULC exige une exonération fiscale du salaire social minimum et un aplanissement supplémentaire de la « bosse des classes moyennes » (Mittelstandsbuckel).

De plus, l’ULC réitère sa revendication visant la réintroduction d’une tranche indiciaire d’avance de 1,5 % pour renforcer le pouvoir d’achat, notamment pour les petits et moyens revenus. Malgré la croissance économique et la prospérité actuelles, les consommateurs n’en profitent que peu, voire pas du tout. L’augmentation continuelle des coûts et le taux de renchérissement font que les consommateurs ont de moins en moins d’argent à leur disposition, de sorte que le fossé social entre riches et pauvres ne cesse de se creuser. À plus long terme, le Luxembourg compte parmi les pays où le risque de pauvreté augmente nettement d’année en année.

Dans le prochain numéro de De Konsument, l’ULC publiera les prises de position des différents partis sur les revendications de l’ULC quant au renforcement du pouvoir d’achat et, d’une manière générale, du droit des consommateurs. Comme promis, tous les membres et consommateurs seront ainsi informés avant les élections législatives du 14 octobre 2018 sur l’importance accordée par les différents partis politiques au renforcement de la protection des consommateurs.

Communiqué par l’ULC le 28 août 2018